Addiction au sucre : comment en sortir ?

addiction sucre

L’addiction au sucre n’est pas inexistante. En effet, le sucre est présent quotidiennement et en grande quantité dans notre alimentation et c’est ce qui fait que nous pouvons être amenés à en consommer plus que de raison. Dans cet article, Cheef vous donne les clés pour sortir de cette addiction au sucre.

Est-ce que le sucre est une addiction ?

Peut-on être addict au sucre comme une drogue ?

Le sucre peut vite devenir une addiction car il est omniprésent dans notre alimentation. D’après l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail, pour 20 à 30% des Français, la consommation de sucre est supérieure à 100 grammes par jour. Or, il est justement préconisé de ne pas dépasser 100 grammes de sucre (dose quotidienne) qu’ils soient naturels ou ajoutés. Il faut garder à l’esprit que notre corps a besoin de sucre et qu’il ne faut pas priver votre corps.

Une addiction est une « dépendance très forte entraînant une conduite compulsive« . Cette définition nous montre qu’il est possible d’être addict à tout et n’importe quoi. En effet, il existe beaucoup d’addictions et l’addiction au sucre en fait partie. Les personnes addictes au sucre vont être incapables de contrôler leur consommation de produits sucrés même si cela met en danger leur santé.

Pour autant, l’addiction au sucre n’est pas considérée comme un cas de trouble du comportement alimentaire ou trouble de la conduite alimentaire (TCA) ni comme une pathologie. Cependant, cette surconsommation de sucre met en danger la santé de notre corps et aboutit à l’obésité et à d’autres problèmes de santé.

bannière ebook

Pourquoi l’addiction au sucre ?

Le cerveau, la cause de l’addiction au sucre ?

Comme pour beaucoup d’addictions, le cerveau joue un rôle important. En effet, les études ont montré que l’addiction est liée au « système de récompense » qui est un circuit du cerveau. Concrètement, la consommation de certains aliments sucrés entraîne le lancement du système de « récompense » car le sucre est précurseur de la sérotonine. La sérotonine est à l’origine des sensations de plaisir et de détente. C’est pourquoi l’envie de consommer de sucre apparaît en cas de stress.

Cependant, lorsque le système de récompense est perturbé, les comportements qui suivent deviennent compulsifs et incontrôlables. C’est pourquoi, consommer du sucre en grande quantité fait que notre cerveau n’est plus capable de traiter correctement l’information. Cette consommation va mener à une perte de contrôle.

Comment reconnaître une addiction au sucre ?

Quels sont les symptômes d’une dépendance au sucre ?

Les symptômes d’une addiction au sucre sont plutôt facilement reconnaissables. Dans un premier temps, la personne addicte au sucre va essayer de limiter sa consommation de sucre mais il va être impossible pour elle de faire ça seule. Dans la majorité des cas, les personnes addictes ont besoin d’un professionnel de santé pour effectuer un sevrage.

Comme dans toutes addictions, la sensation de manque de sucre peut se faire ressentir par l’apparition d’émotions négatives. Chez certaines personnes, le manque se traduit par du stress, de la nervosité ou même de l’agressivité. De manière générale, la dépendance au sucre mène à des comportements compulsifs. Les personnes touchées par cette addiction vont avoir tendance à se diriger vers des produits ultra transformés qui vont avoir des apports en sucre très élevés.

Cheef repas minceur livrés à domicile
Repas minceur Cheef

Comment se débarrasser de l’addiction au sucre ?

Quelles solutions pour ne plus être accro au sucre ? Qui consulter ?

En cas d’addiction, il est recommandé de se rapprocher se son médecin traitant qui saura vous rediriger vers un spécialiste de santé. Il faut savoir que les personnes touchées par la dépendance au sucre sont souvent des personnes avec une alimentation déséquilibrée. La solution peut être de consulter une diététicienne nutritionniste qui saura vous aider à adopter de nouvelles habitudes alimentaires et vous détacher peu à peu de cette addiction au sucre.

Il est possible de se débarrasser seul(e) de votre dépendance au sucre en suivant ces conseils et en faisant preuve d’efforts persistants :

  • Limitez votre consommation de produits industriels et d’aliments sucrés. En effet, il est important de réduire progressivement votre consommation de sucre et cela passe par la suppression des produits industriels. Les produits industriels contiennent des sucres dits raffinés. Ces sucres sont les plus dangereux pour la santé car ils ne sont pas naturels et influent donc sur la prise de poids, en plus d’être très addictifs.
  • Reprenez de bonnes habitudes alimentaires. Le rééquilibrage alimentaire peut être une solution pour réduire vos envies de sucre et respecter la dose quotidienne de 100 grammes recommandée.
  • Le cerveau est capable de s’adapter très rapidement à de nouvelles habitudes alimentaires. C’est pourquoi, si vous vous en sentez capable, il est possible de vous priver de sucres ajoutés pendant une semaine afin de réhabituer votre corps à ne pas dépendre du sucre.
  • Introduisez dans votre vie quotidienne une activité sportive. En effet, faire du sport a un effet très positif sur notre corps et peut être la solution pour réduire votre consommation de sucre. L’hormone appelée dopamine est une hormone du plaisir qui peut substituer celle libérée par la consommation de sucre.

 Que faire pour remplacer le sucre ? Comment se passer du sucre ?

Quelles alternatives au sucre existent ?

Il n’est pas possible de supprimer totalement le sucre de notre alimentation. Cependant, il est possible de choisir les bons sucres qui sont nécessaires au bon fonctionnement de notre organisme. Voici quelques astuces pour répondre à vos besoins de sucres sans mettre en danger votre santé.

  • Il est important de privilégier les sucres dits « naturels » présents par exemple dans les fruits frais connus sous le nom de fructose. Ces aliments sucrés vont apporter de bons sucres à votre corps. Ces derniers sont essentiels à l’activité cérébrale et à notre organisme.
  • Pour vos désirs chocolatés, privilégiez le chocolat noir, avec une forte teneur en cacao, qui est beaucoup moins sucré que les autres chocolats.
  • Pour ajouter un goût à vos préparations ou vos yaourts par exemple, vous pouvez vous orienter vers le miel, le sirop d’érable, le sucre de canne, le sucre de coco ou le sirop de Yacon, qui sont des sucres naturels et qui ont un pouvoir sucrant très important
  • L’après-midi, lors de vos petits creux, écartez les produits sucrés qui ne vont pas calmer votre sensation de faim. De manière générale, orientez vous vers un fruit en fin d’après midi. Privilégiez les aliments coupe-faim et peu caloriques.

Attention, il ne faut pas se laisser avoir par l’appellation « allégée ». Évitez systématiquement les produits dits allégés car le sucre est remplacé par des édulcorants qui font grossir. Si le produit est allégé en gras, il va contenir de l’amidon modifié qui est un sucre caché.

En bref,

Le sucre peut vite devenir une addiction pour les personnes qui en consomment en trop grande quantité. Cependant, il n’est pas impossible de sortir de cette addiction. Pour ne plus être addict au sucre, il est important de changer votre mode de vie et d’adopter une alimentation équilibrée et variée. Commencez un rééquilibrage alimentaire pour vous aider à mieux gérer votre consommation de sucre.

Cheef, le spécialiste des programmes minceur

Programmes minceur Cheef pour perte de poids

Avec Cheef, retrouvez la ligne en vous faisant plaisir !

👊 Objectif -5kg à -20kg
🔥 A partir de 129€ le mois
➡ Programmes de 1 à 8 mois
🍽 4 repas par jour
📉 Suivi diététique personnalisé
📦 Vos plats minceurs livrés chez vous
👨‍🍳 Recettes revisitées par notre chef étoilé
😋 Large choix parmi 100 recettes différentes

Motivé.e pour perdre du poids ?

Remplissez ce formulaire et recevez par SMS un code promo de 10€ valable sur nos programmes.

Barbara Kemp

Barbara est diététicienne nutritionniste depuis plus de 14 ans. Son diplôme universitaire en génie biologique option diététique obtenu en 2008, elle commence alors son parcours professionnel... En savoir plus...

Articles recommandés